No. 56/1    mars 2003

 

Le baroque italien à Nantes

Une journée vraiment folle

par Vincent Arlettaz

rmsr

 

On ne compte plus à notre époque les festivals qui, année après année, font leur apparition dans le paysage musical classique. Un certain sentiment de lassitude risquerait même de s'installer, si certaines de ces manifestations, par leur concept particulièrement original, ne venaient rompre la monotonie ambiante. La «Folle Journée» de Nantes fait incontestablement partie de ces dernières. Consacrée cette année (pour sa neuvième édition) à la musique baroque italienne («De Monteverdi à Vivaldi»), cette «Folle Journée» a encore une fois battu tous les records, et défie plus que jamais tous les superlatifs. Qu'on en juge par ce simple chiffre: le nombre de billets vendus pour ces cinq jours et ces 250 concerts s'est élevé à plus de cent dix mille (dont la moitié avaient déjà trouvé preneur après deux jours de location seulement)!

L'écho médiatique remporté par le festival nantais est tout aussi impressionnant: dix-huit de ses concerts ont en effet été retransmis par France Musiques, et trois autres par la chaîne télévisée Arte. Les deux plus grands magazines français, Diapason et Le Monde de la Musique, ont tous deux consacré dans leur numéro de janvier un dossier substantiel à cette manifestation, qui occupe également leur couverture (et cela depuis plusieurs années)...

 

> Lire la suite

rmsr

Vous pouvez également acheter la version imprimée de ce numéro pour 9.50 CHF (frais de port inclus pour la Suisse). Plus d'informations sur notre page «Archives (II)»

 

Retour au sommaire du No. 56/1 (mars 2003)

 

© Revue Musicale de Suisse Romande
Reproduction interdite

 

Vous êtes sur le site de la  REVUE  MUSICALE  DE  SUISSE  ROMANDE

[ Visite guidée ]   [ Menu principal ]

(page mise à jour le 13 décembre 2018)