No. 56/4    décembre 2003

 

Le Festival du jura accueille les solistes de Claves

Thoune en Ajoie

par Alain Corbellari

rmsr

Antonin Scherrer

 

Tracez une ligne en léger arc de cercle entre Thoune et Lausanne, regardez au milieu: vous tombez sur... Château-d'Œx! Un hasard? Peut-être pas vraiment: après 35 ans d'activité et bien des prix discographiques, Marguerite Dütschler, fondatrice de la maison de disques Claves à Thoune, passe la main, et le nouveau directeur du prestigieux label suisse-allemand, proposé par la Fondation Clara Haskil qui est un de ses principaux actionnaires, n'est autre que notre collaborateur Antonin Scherrer qui dirigera dorénavant l'entreprise depuis son domicile de Château-d'Œx.

Comme pour marquer la nouvelle orientation géographique de la maison, qui jusqu'ici avait paradoxalement plus facilement investi les marchés allemand, français et, surtout, espagnol que le marché romand, deux journées pleines à ras bord de musique ont été organisées à Saint-Ursanne, dans le cadre du Festival du Jura: quelques-uns des meilleurs solistes sous contrat chez Claves se sont succédé les 20 et 21 septembre derniers dans la collégiale de Saint-Ursanne, au cours d'un petit marathon de dix «heures musicales», en grande partie retransmises sur Espace 2. L'invraisemblable virtuose Alexandre Dubach, un des seuls violonistes à avoir osé enregistrer tous les concertos de Paganini, a stupéfié les auditeurs par ses transcriptions diaboliques; et si la flûte à bec ne permet peut-être pas pareil spectacle, Maurice Steger, qui s'est imposé comme un des géants de son instrument, a lui aussi été époustouflant. Le pianiste irlandais Finghin Collins, lauréat du concours Clara Haskil 1999 (à défaut d'un lauréat 2003, puisque le prix n'a pas été décerné cette année) a montré sa maîtrise, avec puissance et poésie, dans Brahms, Schubert et Field, le quatuor Terpsycordes a connu des moments de grâce dans l'acoustique ensorcelante du cloître de Saint-Ursanne, et ni le Trio de Zürich, ni le violoncelliste Danila Ivanov, la harpiste Gabriella Dall'Olio, le clarinettiste Thomas Friedli, l'altiste Anna Barbara Dütschler, la soprano Barbara Theler ou le pianiste Marc Pantillon, qui a servi d'intermédiaire entre Claves et le festival du Jura, n'ont démérité d'un palmarès de grande classe.

 

> Lire la suite

rmsr

Vous pouvez également acheter la version imprimée de ce numéro pour 9.50 CHF (frais de port inclus pour la Suisse). Plus d'informations sur notre page «Archives (II)»

 

Retour au sommaire du No. 56/4 (décembre 2003)

 

© Revue Musicale de Suisse Romande
Reproduction interdite

 

Vous êtes sur le site de la  REVUE  MUSICALE  DE  SUISSE  ROMANDE

[ Visite guidée ]   [ Menu principal ]

(page mise à jour le 13 décembre 2018)