No. 66/3    septembre 2013

 

Marie-Claude Chappuis

Un été à Salzbourg

Cosi au Festival de Salzbourg 2013

Malin Hartelius (Fiordiligi), Martina Janková (Despina) et Marie-Claude Chappuis (Dorabella). Salzbourg, été 2013. © Michael Pöhn

 

Depuis la grande interview qu'elle nous a accordée en mars 2009, la carrière de Marie-Claude Chappuis a connu plusieurs temps forts. On citera notamment ‘L'Etoile' de Chabrier à Zurich, puis à Genève dans une mise en scène de Jérôme Savary, récemment décédé. On mentionnera aussi ‘Idomeneo' avec Nikolaus Harnoncourt et la ‘Rappresentazione di anima e di corpo' de Cavalieri, avec René Jacobs -- un spectacle qui sera repris l'année prochaine à Berlin. Avec ce dernier, Marie-Claude Chappuis a également chanté dans ‘La Finta Giardiniera', qui a fait l'objet d'un enregistrement. Une autre captation importante aura été ‘Le Miroir de Jésus' d'André Caplet, avec le Quatuor Sine Nomine. Quant à l'été 2013, il aura été entièrement consacré à Mozart et à Salzbourg!

 

Marie-ClaudeChappuis avoue aimer les bons vins -- surtout le Bordeaux et le Bourgogne; mais comme cordes vocales et grands crus ne font pas forcément bon ménage, elle en boit avec modération. Il n'empêche, à Salzbourg cet été, dans Così fan tutte de Mozart, elle a incarné avec beaucoup de naturel une Dorabella forçant quelque peu sur la bouteille pour se libérer et faire tomber ses inhibitions. «Ce n'est que de la comédie, absolument pas du vécu», s'amuse-t-elle. «J'ai aussi étudié le théâtre, cela aide évidemment beaucoup dans ce métier.» Etre invité à se produire dans le cadre du prestigieux Festival de Salzbourg est une consécration pour tout chanteur; cette invitation, Marie-Claude Chappuis la doit à Alexander Pereira, qui a dirigé pendant vingt ans l'Opernhaus de Zurich, avant de reprendre les rênes du festival l'année dernière. «M. Pereira me connaît et j'ai chanté plusieurs Mozart à Zurich: ‘Idomeneo' avec Harnoncourt, et aussi ‘Cosi fan tutte'. C'est à la suite de ces représentations zurichoises qu'il m'a demandé de chanter le rôle à Salzbourg.» Cet engagement dans la cité autrichienne n'est pas pour autant une première pour Marie-Claude Chappuis: «J'avais déjà chanté au Festival de Pentecôte, sous la direction de Riccardo Muti, et l'année dernière j'ai interprété le rôle de Dryade dans ‘Ariane à Naxos'. C'est donc ma deuxième participation au festival d'été et la troisième en tout à Salzbourg.»...

 

Pour lire la suite...

Revue Musicale de Suisse Romande, septembre 2013

La version gratuite de cet article est limitée aux premiers paragraphes.

Vous pouvez commander ce numéro 66/3 (septembre 2013, 64 pages, en couleurs) pour 13 francs suisses + frais de port (pour la Suisse: 2.50 CHF; pour l'Europe: 5 CHF; autres pays: 7 CHF), en nous envoyant vos coordonnées postales à l'adresse suivante (n'oubliez pas de préciser le numéro qui fait l'objet de votre commande):

 

info@rmsr.ch

(Pour plus d'informations, voir notre page «archives».)

 

Retour au sommaire du No. 66/3 (septembre 2013)

 

© Revue Musicale de Suisse Romande
Reproduction interdite

 

Vous êtes sur le site de la  REVUE  MUSICALE  DE  SUISSE  ROMANDE

[ Visite guidée ]   [ Menu principal ]

(page mise à jour le 23 septembre 2013)