No. 68/3    septembre 2015

 

Le concours Tibor Varga

par Vincent Arlettaz

Dmitri Smirnov, concours Tibor Varga

© dr

 

Dans le monde désormais luxuriant des concours de musique, le «Tibor Varga» commence indéniablement à reprendre des couleurs. Rappelons que, créée en 1967, cette compétition prestigieuse, au bénéfice d'un palmarès remarquable (Vadim Repin, Mirijam Contzen, Jean-Jacques Kantorov, Gyula Stuller...) avait littéralement implosé en 2002, une année avant la mort du maître, se scindant en deux au grand désespoir de toute la communauté musicale: d'un côté le concours organisé par le Festival International de Sion, continuateur du Festival Tibor Varga, sous la direction artistique de Shlomo Mintz; de l'autre côté, le concours de Tibor Varga lui-même, organisé successivement à Delémont puis, après la mort du maître, à Martigny.

Dans un environnement devenant toujours plus diversifié et plus concurrentiel, la division des forces constituait assurément un lourd handicap, d'autant plus que les fédérations internationales de concours musicaux n'étaient pas prêtes à accepter l'étrange redondance valaisanne. Mais tout ceci semble aujourd'hui appartenir au passé. Réalisée non sans douleur, la réunification est effective depuis quelques années, notamment à la faveur d'un changement de direction du côté du Festival International de Sion, qui resserre désormais les rangs autour du nouveau directeur artistique, le violoniste ukrainien Pavel Vernikov. Ce dernier a été nommé il y a quelques années professeur dans le cadre du site de Sion de l'HEMU (Haute Ecole de Musique Vaud Valais Fribourg), lui-même continuateur de l'école Varga. Le même Pavel Vernikov, tout naturellement, est également membre du jury du concours réunifié, présidé cette année par le musicologue italien Enzo Restagno; on relèvera également dans ses rangs la présence du compositeur français Hugues Dufourt, auteur de la pièce imposée de 2015, Le mani del violinista...

 

Pour lire la suite...

Revue Musicale de Suisse Romande septembre 2015

La version gratuite de cet article est limitée aux premiers paragraphes.

Vous pouvez commander ce numéro 68/3 (septembre 2015, 64 pages, en couleurs) pour 13 francs suisses + frais de port (pour la Suisse: 2.50 CHF; pour l'Europe: 5 CHF; autres pays: 7 CHF), en nous envoyant vos coordonnées postales à l'adresse suivante (n'oubliez pas de préciser le numéro qui fait l'objet de votre commande):

 

info@rmsr.ch

(Pour plus d'informations, voir notre page «archives».)

 

Retour au sommaire du No. 68/3 (septembre 2015)

 

© Revue Musicale de Suisse Romande
Reproduction interdite

 

Vous êtes sur le site de la  REVUE  MUSICALE  DE  SUISSE  ROMANDE

[ Visite guidée ]   [ Menu principal ]

(page mise à jour le 9 octobre 2015)