No. 60/1    mars 2007

 

1963: la Revue Musicale
de Suisse Romande

par Vincent Arlettaz

rmsr

De 1948 à 1962, les «Feuilles Musicales» avaient connu une progression qui pouvait faire des envieux. Très intéressés par le succès grandissant du jeune périodique, depuis un certain temps déjà ses éditeurs nourrissaient pour lui de grands desseins. En 1963, l'heure du changement leur paraissait avoir sonné...

De la revue associative et fédératrice -- d'apparence modeste mais riche de contenu -- l'imprimerie des Arts et Métiers à Lausanne rêvait de faire une référence dans le domaine de l'édition culturelle de luxe. Enrichie de nombreuses illustrations, la publication verra son format augmenté au A4 (alors que les dimensions originelles étaient, à très peu de chose près, identiques aux actuelles). Le titre de Feuilles musicales, sans doute jugé trop anecdotique, sera délaissé au profit du sous-titre utilisé depuis 1954, Revue musicale romande, légèrement développé pour devenir ce qu'il est resté depuis. Surtout, l'équipe rédactionnelle, considérée apparemment comme trop peu professionnelle, sera remerciée, Pierre Meylan étant remplacé à son poste par un journaliste en vue de Radio Lausanne, Henri Jaton. Flambante neuve, la Revue Musicale de Suisse Romande accueille dans ses colonnes des articles de personnalités prestigieuses: conférence sur «les problèmes de la musique» par Ernest Ansermet, message de l'ambassadeur de France, rubrique sur le jazz par René Langel, voire interview d'Herbert von Karajan par Henri Jaton: l'affiche est alléchante. Pourtant, après une année déjà, il faut se rendre à l'évidence: c'est l'échec. Le fichier d'abonnés a fondu, et les éditeurs se hâtent de revendre le titre à un certain... Pierre Meylan! S'associant à Henri Cornaz, directeur des éditions de la Thièle et imprimeur à Yverdon, Meylan aura fort à faire pour remettre la machine sur les rails. L'aventure de 1963 restera de toute façon une leçon de grande utilité: c'est en effet pour avoir oublié la nécessité de son ancrage local que la mort-née Revue Musicale de Suisse Romande aura été sanctionnée; une constatation qui mérite assurément d'être retenue!

 

rmsr

 

A la recherche d'une vulgarisation intelligente

Pour autant, Meylan et Cornaz ne reviendront pas en arrière, notamment en ce qui concerne le titre et le format. Plus grands, mais aussi bien plus minces (une vingtaine de pages seulement, le plus souvent), les fascicules se succéderont au rythme de quatre, puis cinq par année. Renouant avec la tradition des Feuilles Musicales, les sujets romands côtoient des articles plus universels (le portrait de Wagner par Renoir, la vie musicale en Bulgarie, les manuscrits de Debussy, la Passion selon saint Luc de Penderecki, les sonates de Scriabine, &c.). Surtout, l'esprit d'ouverture et la recherche d'une vulgarisation intelligente permettent de rétablir la confiance du public. Ainsi replacée dans son profil, et accrochée à ses maigres cahiers, la revue traverse une décennie de plus. Et si les anniversaires (20ème en 1967, 25ème en 1972) sont fêtés avec un peu plus de sobriété, les grands sacrifiés de la nouvelle formule seront indéniablement les numéros spéciaux -- pour des raisons essentiellement financières semble-t-il. Il y en aura un pourtant en 1973, sur Hindemith, et un autre sur la musique dans le Canton de Neuchâtel en 1970. Alternant le meilleur et le pire en matière de graphisme, convalescente après l'épisode malheureux de 1963 qui avait failli lui coûter la vie, la revue cherche indéniablement sa voie. Sans doute la brillante équipe qui avait permis l'ascension rapide des Feuilles Musicales avait-elle alors déjà dépassé le sommet de la vague, et attendait la relève. Quoi qu'il en soit, l'augmentation du format ne réussissait pas à compenser la diminution drastique du nombre de pages (une centaine par an tout au plus). Difficile à trouver, le second souffle vint pourtant, non sans douleurs...

 

> Lire la suite

RMSR

Vous pouvez également acheter la version imprimée de ce numéro pour 9.50 CHF (frais de port inclus pour la Suisse). Plus d'informations sur notre page «Archives (II)»

 

Retour au sommaire du No. 60/1 (mars 2007)

 

© Revue Musicale de Suisse Romande
Reproduction interdite

 

Vous êtes sur le site de la  REVUE  MUSICALE  DE  SUISSE  ROMANDE

[ Visite guidée ]   [ Menu principal ]

(page mise à jour le 14 décembre 2018)